menu du haut

les scooters sportifs de la gamme Yamaha

“La bête ” le T MAX 500

Depuis 2001 il règne en maître. Le T MAX 500 est le scooter qui ressemble le plus à une moto de sport de par sa maniabilité et ses accélérations.
Pendant les trois premières années de son existence, de 2001 à 2003, le T MAX 500 se modifie peu. Il est caractérisé par une protection aérodynamique promue par un habillage superbe, spacieux. Le T MAX fend l’air tout en protégeant son pilote et la personne transportée. Son cadre très rigide et la position très en avant de son moteur 4 Temps, bicylindre en parallèle, rendent sa construction très équilibrée. C’est grâce à cette synergie que la conduite du T MAX 500 peut être assimilée à celle d’une moto de sport lui conférant maniabilité et accélérations musclées.

Le tmax 500 en 2001

 

La Marque YAMAHA ne s’endort pas sur ses lauriers en 2004, elle profite de l’envolée des ventes de son protégé le MAXI SCOOTER T MAX 500 pour accélérer le mouvement. Adieu les carburateurs, l’heure de l’injection est arrivée. Le taux de compression est augmenté et l’on passe de 40 à 44 CV. La partie-cycle est également modifiée. La roue avant est maintenant dotée de deux disques de frein. Le profilé des jantes est révisé il se présente sous la forme de cinq branches. A l’avant le pneu en 120/70-14 est conservé, à l’arrière le choix est fait d’un diamètre de roue plus important et d’un pneumatique moins haut et plus large, l’ancienne monte en 150/70-14 passe en 160/60-15. Le Maxi Scooter bénéficie maintenant d’un frein de parking et le diamètre de ses tubes de fourche est élargi.

 

le tmax 500 en  2004 .

La version ABS est introduite à partir de 2005.

Avec le BLACK MAX en 2006 et le NIGHT MAX en 2007, YAMAHA prend du plaisir à rendre unique ces modèles en offrant à sa clientèle des séries limitées.

Le Blackmax en 2006.
Sa conception évolue en 2008 avec comme les motos sportives un cadre en aluminium. Pour répondre à ses accélérations fulgurantes et répondre en toute sécurité aux surprises de la route le T MAX 500 est équipés de nouveaux freins à disques capturés par des étriers monoblocs 4 pistons (issus de la technologie des ex R1 et R6). Les réglages des suspensions se font version sport.
La conduite est agrémentée grâce à une nouvelle fourche plus rigide, diamètre plus large : 43 mm.
Désirant séduire une clientèle citadine à la recherche d’un véhicule confortable YAMAHA retravaille le design de la selle permet une ouverture de l’avant vers l’arrière, le bas du dos est toujours bien calé grâce au dosseret réglable trois positions. L’habillage au look futuriste assure agrément, abri et comporte une seconde boîte à gants. Le tableau de bord nous offre un magnifique panorama lorsque tous les témoins et affichages analogiques sont allumés.
La jante avant passe en 15 pouces. Le dessin des roues est à nouveau modifié. L’autonomie du T MAX 500 augmente de 14 à 15 litres.

Pour la nouvelle version 2010 le WHITE MAX sera plébiscité.

Tous et toutes nous attendions son évolution, c’est chose faite en 2012, le TMAX 500 devient le TMAX 530 cc. Il gagne 3CV, sa puissance et son couple sont légèrement améliorés.
Peut-on faire maigrir un scooter, et bien oui, les ingénieurs ont réussi à diminué le poids du scooter de 4 kilos. Sa transmission secondaire est remplacée par une courroie unique. Il bénéficie d’un nouveau bras oscillant aluminium. La répartition des masses est bonifiée.

le TMAX 530

 

Le feu arrière et le double optique sont identiques à la R1. Les rétroviseurs revisités résistent mieux aux turbulences. Le disque arrière est agrandi. Les panneaux d’habillage arrière changés procurent un agrément supérieur au passager.
Un écran digital au centre du tableau de bord regroupe l’ensemble des informations. Les grands affichages analogiques du compteur et du compte-tours font bande à part chacun s’appropriant leurs données.

Ses panneaux d’habillage et ses roues sont bronze foncés, la nouvelle version 2014 se nomme en effet : T MAX BRONZE MAX. Sa superbe selle noire est ornée d’un écusson chromé et de coutures dorées. La sobriété de son carter moteur noir s’allie parfaitement au coloris du véhicule. Le choix d’un bois précieux a été fait pour parvenir à la réalisation du tableau de bord comme pour équiper une voiture haut de gamme ou un bateau de luxe.

Pour décider les derniers récalcitrants à la Marque et au Modèle T MAX YAMAHA en rajoute une couche ! Pour 2015, la nouveauté c’est la fourche inversée de diamètre 41 mm. L’enfoncement de la fourche consent plus de douceur, le pilotage est agrémenté. L’habillage de la face avant est revisité et l’éclairage des deux optiques de phare sont en connexion. Une prise 12V est montée d’origine ainsi qu’un transcodeur « SMARKEY » bien utile pour les étourdis toujours à la recherche de leurs clés !
Les rétroviseurs sont situés plus hauts, leur forme réformée accroît la perception de notre champ arrière de circulation. Yamaha lance sa série limitée du T MAX IRON MAX.

En 2016, la nouvelle série T MAX 530 se nomme LUX MAX.
En 2017, deux versions s’offrent à nous : le T MAX SX et le T MAX DX. Quoi de plus qu’en 2016 ?
Une application MY T MAX de géo localisation est téléchargeable sur smart phone.
Grâce au D-Mode, « système qui permet de choisir une courbe de puissance plus ou moins sportive», vous pourrez dompter le comportement de votre maxi scooter selon votre humeur et vos envies du jour. Le poids du T MAX 530 2017 est réduit de 9 kg ce qui est appréciable.
Le T MAX DX offre en supplément une bulle réglable à commande électrique. La selle et les poignées caoutchoucs sont équipées d’un système chauffant.
YAMAHA prévoit environ 6000 véhicules disponibles pour l’année 2017, avec un maximum de modèles T MAX DX.
Ce maxi scooter qui vise une clientèle masculine entre 30 et 50 ans offre un confort inestimable…
Et pour une fois le mot n’est peut être pas trop fort… ! Prix annoncés :
Modèle de base : 11499 euro,
Modèle T MAX SX : 12299 euro,
Modèle T MAX DX : 13299 euro.

+33 (0) 762635195